Key Message Update

Des prix des aliments supérieurs à la moyenne malgré les bonnes récoltes annoncées

Janvier 2018

Janvier 2018

Map of current food security outcomes, West Africa, January 2018

Février - Mai 2018

Map of projected food security outcomes, West Africa, February to May 2018

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

Pays de présence:
1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Pays suivis à distance:
1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
Concentration de personnes déplacées – passez le curseur au-dessus de la carte pour voir la classification de la sécurité alimentaire des camps de déplacés au Nigéria.
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.Les classifications par phase de l’IPC pour les concentrations de personnes déplacées sont incluses dans les cartes du pays du Nigéria.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

Pays de présence:
1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Pays suivis à distance:
1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
Concentration de personnes déplacées – passez le curseur au-dessus de la carte pour voir la classification de la sécurité alimentaire des camps de déplacés au Nigéria.
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.Les classifications par phase de l’IPC pour les concentrations de personnes déplacées sont incluses dans les cartes du pays du Nigéria.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

Messages clés

  • Les productions prévisionnelles 2017/18 sont supérieures à la moyenne, malgré les baisses significatives dans des pays structurellement déficitaires (Cap Vert, Mauritanie et Gambie). Elles améliorent les disponibilités alimentaires, renforcées par les récoltes en cours des produits maraîchers. La faiblesse des pâturages et des points d’eau à l’ouest de la Mauritanie, au nord du Sénégal, au nord-est du Tchad et par endroits dans les zones pastorales du Mali et du Niger ont engendré des départs précoces en transhumance et laissent entrevoir une soudure pastorale précoce et difficile et des risques de conflits pour la gestion des ressources dans les zones d’accueil. 

  • Avec les nouvelles récoltes, les marchés connaissent un approvisionnement satisfaisant et une baisse saisonnière des prix. Cependant, cette baisse reste moins marquée que normalement en période de récolte et les prix des vivres demeurent supérieurs à la moyenne quinquennale dans plusieurs parties de la région. Ces niveaux élevés des prix sont plus marqués au Nigeria, du fait surtout de la dépréciation du Naira et des coûts de transports élevés, et en Mauritanie du fait des déficits et des mesures gouvernementales. Aussi, la persistance de l’insécurité dans le bassin de Lac Tchad et au Nord du Mali continue de perturber les flux de denrées alimentaires dans ces zones et celles contiguës. 

  • La majorité de la région connaitra une insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) jusqu’en mai grâce au bon niveau des récoltes et à la mise en œuvre des stratégies habituelles de moyens d’existence. Toutefois, l’insécurité alimentaire Stress (Phase 2 de l’IPC) affecte déjà la région du Lac au Tchad et le centre ouest de la Mauritanie. Ce niveau d’insécurité alimentaire affectera à partir de mars, les ménages les plus pauvres dans plusieurs zones au Tchad et au Mali du fait de la faiblesse des récoltes et des revenus. Les Stress (Phase 2 ! de l’IPC) s’observe aussi dans la région de Diffa au Niger, impacté par l’insécurité civile.

  • L’insécurité alimentaire Crise (Phase 3 de l’IPC) affecte de nombreux ménages en RCA du fait du conflit (où près de 600 000 personnes dépendantes de l’assistance humanitaire), dans la zone de cultures irriguées de poivron au Niger affectée par le conflit de Boko Haram, et dans l’ouest de la zone agropastorale en Mauritanie dû à l’échec des cultures de décrue, la médiocrité des pâturages et aux faibles revenus. A partir de mars, les ménages pauvres de la région du Lac au Tchad pourraient faire face à la Crise (Phase 3 de l’IPC) à cause de l’insécurité qui affecte les moyens d’existence.

  • Au Nigéria, malgré l’amélioration générale des conditions sécuritaires et un meilleur accès des humanitaires aux populations affectées par le conflit, ces dernières connaissent une insécurité alimentaire aiguë de niveau Crise (Phase 3 ! de l’IPC) dans le nord de Yobé et dans une grande partie de Borno, et d'Urgence (Phase 4 de l’IPC) dans les zones périphériques de la forêt de Sambisa (sud Borno et Yobe) et dans l’extrême nord de l’Adamawa. Les conditions de sécurité alimentaire pourraient être davantage pires dans les zones encore inaccessibles. 

About FEWS NET

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo